Forum fondé par Perledelune
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Jeu 15 Nov - 20:41

Coucou

Pour celles qui me connaissent à travers mon journal ou autre, vous savez déja que ma vie professionnelle est un désastre.

Enfin... pour reprendre mon parcours:
J'ai fait un bas ES (parce que j'étais nulle en 1ere S) et des études en commerce international. Après plusieurs mois avec mon homme, j'ai tout de suite compris ce que je voulais dans la vie: une belle vie de famille. Et pour moi le commerce international et les voyages commerciaux n'étaient pas l'idéal (alors oui on peut être en bureau, mais à quoi bon avoir appris des langues si c'est pour jamais bouger?). Du coup j'ai chercher ce qui pouvait me plaire et la réponse étaient là, évidente: le marketing /communication.

J'ai fait un stage en banque, un a VW/Audi/Skoda. Ca s'est bien passé et il s'est avéré que la banque m'attirait plus. J'ai tout fait pour faire 1 an de licence en alternance à Paris pour rejoindre mon chéri et j'ai réussi.
Le début a été dur, j'ai beaucoup pleuré. J'avais vraiment peur que ça me plaise pas après tous les efforts et le mal que je m'étais donné pour arriver là.

Ma peur est resté mais je me suis fait d'excellente copines qui m'ont fait passer de très bon moments. Si le métier étaient dur, j'avais du soutiens.

En juin mon chef (un papa poule) m'a dit "tu veux rester?" j'ai dit oui. J'ai été titularisé. J'avais déjà des conflits avec mon chef adjoint, concernant le travail.
J'ai été mutée dans ma nouvelle agence début octobre et depuis rien de va plus. Il n'y a pas un jour de travail ou je n'ai pas envie de pleurer. Je perd 3 kilo, j'en prend 5, j'en reperds 4... Ca me rends Maladie. Je dors hyper mal, je suis fatiguée en permanence.

Je ne supporte plus rien: je n'aime pas mon métier qui mélange administratif/maîtrise du risque/gestion des valeur financiere avec des objectifs de vente monstrueux. Je suis dégoutés de nous, employés, qui sommes le reflets d'un organisme que je n'arrive plus a respecter (alors que j'ai tant voulu y travailler), et je suis dégouté des clients qui sont dégoutés par nous...
J'en peux plus.

Si je n'avais pas Raoul et le mariage a préparé qui me rebooste à fond dans la vie privée, je serais vraiment au fond du gouffre.

Maintenant je vois une petite lumière au bout du tunnel. Je vais reprendre mes études pour faire un master enseignement et devenir maitresse d'école.

Voila... c'est très long ce discours... j'ai pas envie de trop pourrir mon journal avec ma déprime, alorsj 'en parlerai ici et garderai les belles choses du mariage pour mon journal







L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Ven 16 Nov - 6:30

Un nouveau jour commence. Je suis sensé faire des ventes aujourd'hui comme j'en ai pas fait de la semaine.
Super...






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2crouiq
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 6576
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 37
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Ven 16 Nov - 9:18

c'est donc par ici que nous viendrons te faire des coucous rigolos, à défaut de Lexomil, en essayant de t'aider à supporter ces quelques mois de galère professionnelle ...

La vie n'est pas un long fleuve tranquille, te rendre compte tôt qu'il faut que tu changes de voie, c'est bien, et en plus tu as d'autres projets en tête pour te soutenir jusqu'en septembre prochain.
Peut être vas-tu aussi devoir te replonger dans les cours avant, pour te remettre à niveau tout bien pour septembre ?


Il va nous falloir un post commun à toutes celles qui sont mal au taf, car j'ai l'impression que nous sommes nombreuses !

gros bisous ma pomme, pense à tout le bon qui t'attend, à préparer au mieux les années de galère financière qui s'annoncent peut être (?) et à t'occuper de toi, j'ai vu que tu as l'air d'avoir un collègue avec qui tu peux discuter, donc profite de tous les petits moments de tranquillité que tu peux avoir au taf, et oublie le système de profits qui ne te conviens pas !!!

Bisous Bisous Bisous king king king king


"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"
(Antoine de Saint Exupéry)

Chaque projet part d'une utopie ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Ven 16 Nov - 17:21

En fait pouř les cours ça va parce que j'ai fait réviser Raoul pouř son concours. Alors après c'est sur que l'histoire géo va me faire souffrir mais bon.
J'ai toutes les anales de chéri pouř reviser avant de reprendre.

Oui c'est sur j'ai un collègue avec qui je m'entend bien. Heureusement qu'il est la. L'autre aussi est gentil mais je me sens moins proche.
Celui que j'aime beaucoup va sûrement partir en janvier. Il n'en peut plus du coup pas simple.

Franchement quand je vois la deprime et l'exaspération de tous mes collègues je me dis "comment c'est possible". Et je comprend que dans certaines boîtes il y aient des vague de suicide. Comment la haute direction peut elle être si éloignée au point de ne pas ressentir le mal être général?






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
floaw
Gourmande V.I.P
Gourmande V.I.P
avatar

Messages : 6165
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 26
Localisation : Limoges

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Ven 16 Nov - 22:31

malheureusement, ils parlent en langage "chiffre/buisness" la vie des employés de rentre pa en compte! enfin j'en parle comme l'impression que j'en ai...

c'est être la mauvaise ambiance dans cette nouvelle équipe qui te dégoute de ce boulot, car dans l'ancienne équipe tu t'y plaisais bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Sam 17 Nov - 6:12

Enfait dans l'ancienne equipe en terme de travail ça me plaisait déjà pas. Mais effectivement comme y avait quand même une bonne ambiance je le vivais mieux.
Parceque j'aimais pas le job, mais tout le monde se soutenait et surtout comme on était beaucoup je ressentais moins la pression des chiffres et du reste à gérer.
La je suis gestionnaire des valeur (je tiens la caisse en gros), je suis au guichet et je dois faire des ventes. Autant dire que la je suis à fond dans le boulot.

Et effectivement le fait que je n'ai que ça a penser de la journée fait que j'ai pas d'évasion, de relâchement à aucun moment. Du coup ce que j'aurais pu mettre des année à ne plus supporter (comme mes collègue) jai mis 1 mois.

Tant mieux dans un sens comme ça je me reveillerai pas à 35 an en me disant "c'est ça ma vie? C'est ça que je suis devenu?"






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2crouiq
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 6576
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 37
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Lun 19 Nov - 11:12

Pomme.damour a écrit:

Tant mieux dans un sens comme ça je me reveillerai pas à 35 an en me disant "c'est ça ma vie? C'est ça que je suis devenu?"
Et qu'est ce que t'as contre ceux qui se réveillent à 33 35 ans en se disant cela ??? Laughing (non, j'te charrie, hein !)

Je pense que tu n'étais pas dans ton élément à l'origine, et que comme certains, tu n'as pas la capacité de déconnecter ton cerveau "perso" pendant tes heures de taf (tant mieux, d'ailleurs !) Plus on s'en rend compte, plus ce sera facile de bifurquer vers autre chose !!!
Quand à savoir pourquoi la direction ne se rend pas compte des problèmes ... ben, moi je pense qu'elle s'en rend compte, mais soit ne sais pas comment améliorer les choses dans notre monde de financiers, soit se cache la tête en se disant "c'est pas vrai", soit s'en moque ... ou un peut de tout !

Vivement Utopia, ce doux rêve ou tout le monde est heureux ... mais c'est juste impossible, puisque personne n'est heureux avec les mêmes choses Affolée


"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"
(Antoine de Saint Exupéry)

Chaque projet part d'une utopie ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Lun 19 Nov - 11:53

Lol je n'ai rien contre vous mais quand je vois le nombre de gens de plus de 30 ans dans mon entreprise qui sont deprimé, dégouté et veulent partir je me dis que je n'aimerai âs être dans cette situation Smile


La direction se met un masque sur les yeux pour ne pas voir je pense.
J'ai vraiment pas envie d'y retourner mais bon.

Mon collègue dit que j'ai quand meme de la chance que la directrice ne se soit pas encore enervé contre moi du fait que je fais presque pas de vente. La fille d'avant s'était pris une engueulade de 2h après 4 jours de présence






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2crouiq
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 6576
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 37
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Lun 19 Nov - 12:56

t'as l'air d'avoir un beau boulet comme directrice, faut dire !!!!!!

Souvent, quand tu as 35/40 ans, tu sais mieux qu'a 20 ans ce que tu veux faire de ta vie, et surtout tu as déja bien compris que tu gagneras rien coté taf, du coup, t'es dégouté ... et c'est aussi là que tu es plutôt lié pour changer de voie : enfants, crédits, pension pour certains, p'tit train train ... pas la peine de te faire un dessin !!! Et quelque part t'es persuadé que c'est fini, que tu peux plus changer de voie ... double déprime !Laughing

m'enfin, même quand tu sais que tu veux changer, pas forcément facile, hein ! mais rien n'est impossible (j'espère, en tous cas Wink )

t'as une après midi tranquille, profite un max.
Bisous


"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"
(Antoine de Saint Exupéry)

Chaque projet part d'une utopie ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Mar 20 Nov - 5:57

En fait ce qui m'a sûrement pousser à ressentir plus fort mon envie de changement c'est aussi mon entourage professionnel.
Quand tu vois que toutes les personnes que tu rencontre sont totalement deprime et absolument pas épanouie ça donne à réfléchir. Ils tiennent soit pouř le salaire et les avanage, soit pouř évoluer.
Moi j'ai pas envie d'évoluer la dedans et mon salaire est pas assez élevé pouř mériter une dépression.

J'ai vraiment envie de dire à ma chef que je veux partir. J'attendrais la bonne occasion mais je pense qu'en jannvier je lui dirai. Qu'importe ce qu'il adviendra par la suite. J'aurais la conscience plus tranquille de l'avoir dit.

Bon la on repart pouř 5 jours... Comme ils disent dans Dreamcatcher : ssdd (same shit différent day).






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2crouiq
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 6576
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 37
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Mar 20 Nov - 7:47

Pomme.damour a écrit:

Moi j'ai pas envie d'évoluer la dedans et mon salaire est pas assez élevé pouř mériter une dépression.

Laughing j'aime l'expression !

rassure toi, aucun salaire ne mérite une dépression, ceux qui pensent le contraire sont à mon sens totalement à la ramasse ... mais cela n'est que mon avis perso de moi même Wink

N'y a t-il pas aussi un effet par rapport à l'enseigne ? Il semble que depuis 10 15 ans cela se soit fortement dégradé, je me souvient que mon oncle n'avais qu'une envie : la retraite, dans les 5 dernières années ou il a taffé (et il était très loin du guichet)

bon courage pour cette journée Bisous


"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"
(Antoine de Saint Exupéry)

Chaque projet part d'une utopie ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Mar 20 Nov - 10:28

Et bien enfait je ne sais pas si on peut parler de problème d'enseigne car comme nous ne somme pas nationaux chaque caisse à son fonctionnement. Après c'est sur que en ile de France la perte de moral des employés semble générale.

J'aurais travailler à limoges par exemple j'aurais sûrement plus apprécié mon job. Mais maintenant même en sachant qu'ailleur c'est différent je suis totalement dégouté de la banque.
La simple idée de ce matier me rend Maladie, me deprime.






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2crouiq
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 6576
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 37
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Mar 20 Nov - 11:13

Chaque caisse à son fonctionnement, mais il y a des politiques générales du groupe derrière. Mon oncle était dans les Vosges, c'est au moment de la fusion Alsace / Vosges que tout est parti en vrac (c'est le fonctionnement Alsace qui a pris le dessus il faisais partie de la DG Vosges)

En Ile de France, le moral général de tout le monde, tous secteurs confondus, semble plus bas qu'ailleurs en France, en plus, c'est sur que ça t'as permis de vite voir ce qui n'est pas pour toi Wink



"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"
(Antoine de Saint Exupéry)

Chaque projet part d'une utopie ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Mer 21 Nov - 6:33

Ça s'explique surement, en ce qui concerne l'île de France par les mauvaise condtitions de vie.
Les transports, le stress quotidien, l'environnement, la météo.

Franchement mon idéal pouř le concours de prof serait de le reussir en ayant de bonne note pouř etre dans le 77 et dire "adieu transport en commun bonjour voiture."

Deuxième jour de boulot. J'ai pas envie. Faut que je demande à ma chef pouř poser mon 7 et mon 8 décembre. Si elle dit oui je pourrai me dire que dans 2 semaine jaurai un week end prolonge et que deux semaines après les c'est les vacances.







L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Jeu 22 Nov - 11:18

Aujourdhui ça va pas du tout.
Cette semaine est pitoyable et je suis vraiment malheureuse. Peut être qu'apres avoir manger ça ira mieux mais la je suis vraiment à ramasser à la petite cuillère.
J'en peux plus du tout.
J'aimerai dire que je vais partir. Tout lemonde me dit d'attendre alors j'attends mais une fois que je l'aurais dit je me sentirai peut être mieux.






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2crouiq
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 6576
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 37
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Jeu 22 Nov - 14:52

Très difficile à vivre, ma pauvre !

tu as commencé a chercher un job "alimentaire" pour pouvoir éventuellement quitter la banque avant septembre prochain ?
Même si c'est caissière, j'ai l'impression que cela ne serais pas pire que ta situation actuelle !

Tu reprends les cours "classique" ou tu fais des cours du soir ou de l'alternance ? (ou dans ce cas là, bosser partiellement chez mac do ou au supermarché du coin pourrais être interressant)


En plus, comme tu te sens mal ,les clients le sentent aussi et n'on probablement pas envie de t'acheter quelques services que ce soit et la spirale est de pire en pire !!!!
En même temps, pour être honnête, parmi les trucs que je déteste par dessus tout, il y a la banquière qui profite du fait que je viens déposer 2 chèques pour essayer de me refourguer une assurance scolaire ...
Y'a p'tête aussi un moment ou les clients en on raz le bol d'être sollicités en permanence !!!!!

courage !
Kiss


"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"
(Antoine de Saint Exupéry)

Chaque projet part d'une utopie ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Jeu 22 Nov - 19:43

Et ben... étrange journée. éreintante.

Ce midi j'ai mangé seule avec ma chef car mon collègue que j'aime beaucoup est pas la, sa nounou étant Maladie il garde son fils, et l'autre collègue mangeait avec un ami.

a table elle m'a demandé pourquoi je vendais pas plus. Il faut que j'élargisse ma gamme de produit, que je sois plus rentre dedans. Pourquoi j'ai choisi la banque? Pourquoi j'ai fait commercial?

Bref 15 minutes de question, c'est pas si long mais pour moi ça l'était car je fais une bonne dépression en ce qui concerne mon boulot qui me donne envie de chialer des que j'en parle... résultat je me suis mise à pleurer. Au restaurant.
J'ai dit que je me sentais pas bien dans ce que je fais, que je n'aime pas du tout. Elle m'a demandé si ça me faisait pleurer le soir, j'ai dit oui. Bref tout est sorti.

Elle m'a dit qu'il fallait que je réfléchisse, que je ne peux pas m'enfermer dans un métier qui me rend triste à 20 ans.

Après on a eu la reunion hebdomadaire et on en a reparler avec Steve (mon collegue conseiller). J'ai repleuré. Ca a mis Steve mal a l'aise. Il a fait le surpris mais il savait déja que je voulais partir (mais il se doutait pas que c'était à ce point).

ma directrice a dit que ça ne pouvait pas le faire. Ca me rend malheureuse et elle a besoin de quelqu'un qui soit vendeur. Elle ma dit que je ne suis pas commerciale, que ça se voit. Qu'on naît commerciale mais qu'on ne peut pas le devenir. Par contre elle m'a dit qu'elle me verrait effectivement bien prof comme je suis très patiente, posée et à l'écoute. Et que j'ai un bon contact avec tout le monde.

Elle m'a dit de commencer à regarder ce que je comptais faire. qu'elle veut pas me mettre à la porte mais qu'il faut qu'elle sache pour anticiper. D'en parler avec Raoul et de la tenir au courant.
Et vendredi je rencontre ma directrice de secteur pour lui en parler à elle aussi.
J'ai pas du tout envie. enfin c'est bien qu'elle le sache mais cette femme m'angoisse (elle est un peu du genre "dictatrice commerciale";








L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2crouiq
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 6576
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 37
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Ven 23 Nov - 7:48

Finalement la réaction de ta chef est meilleure que ce qu'on aurais pu imaginer d'après ce que tu as dit !!!
Elle a raison, on naît commercial, on ne le deviens pas, comme on naît avec la capacité à enseigner ou autre .. Même si tu as du mal avec la directrice de secteur c'est aussi bien que tout soit clair et tout soit dit, tu ne t'en sentiras que mieux après !

bon courage pour aujourd'hui Very Happy WE-2 Kiss


"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"
(Antoine de Saint Exupéry)

Chaque projet part d'une utopie ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Ven 23 Nov - 8:29

ui c'est sur que ça ira mieux une fois que tout le monde sera au courant.
Mais ça m'angoisse qu'ils le sachent si tôt.
Est ce qu'on ne va pas m'encourager à partir plus vite? Moi je pensais pas partir avant mai.

Si on me changeait d'agence pouř une agence plus grande ou j'aurais plus un rôle d'administratif ou de gestion de la caisse ça m'irait tout aussi bien jusqu'à mai.

On verra. Ça me stresse un peu.






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Ven 23 Nov - 13:03

coucou ! en effet c'est un peu tôt si ils essaient de te mettre à la porte, mais par contre, si ils te changent sur une voie un peu de garage en attendant que tu mettes ton projet à exécution, ca peut être positif pour toi. Certes le boulot ne sera peut être pas des plus interressants, mais tu seras moins mal. Courage, c'est un sale moment à passer, mais si tu es bien à la fin ca en vaut la chandelle !
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Sam 24 Nov - 7:03

Oui ce qui m'angoisse c'est qu'il me pousse à partir vite.
Autant j'ai envie de partir autant je voulais attendre au moins mai.

Aujourd'hui je rencontre la directrice de secteur. Ce serait mentir que de dire que je ne suis pas nerveuse






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Sam 24 Nov - 16:36

Bon ben j'ai eu mon entretien.

Elle m'a demandé comment ça se passait. J'ai dit pas trop bien. Elle m'a demandais ce qui m'était demandé en terme commercial. J'ai expliqué et tout.
Elle m'a demandé pourquoi je n'utilisait pas les best practice de mon ancienne agences qui avait d'excellent résultat commerciaux.(j'ai pas répondu et je n'en parlerai pas ici parce que deontologiquement j'ai pas le droit mais ça me fais quand même doucement rire toutes ces conneries).

Après elle m'a demandais comment je me sentais... Je me suis mise à chialer. Ça fait vraiment grosse looseuse mais je uis tellement dépressive quand je pense à mon boulot que je suis incapable d'en parler dans avoir une envie cruelle de chialer).
Elle m'a demandais ce que je comptais faire. Ma directrice lui avait déjà dit... Yeahhh... Elle m'a dit que si je voulais être prof ça voudrait dire que je devrais resté la jusqua l'ete mais qu'elle voyait mal comment c'était possible pouř moi et pouř le crédit agricole (qui a besoin de vendeur). Elle a sous entendu que je devrais chercher ailleurs en attendant.

On a senti un mépris totale pouř la fonction de prof... (qui rentre tôt, qui n'y comprenne rien à la banque qui savent pas ce que c'est ce type de travail et elle dit qu'un banquier et une prof peuvent pas vivre ensemble...).

Elle veut que je lui dise ce que je pense faire la semaine prochaine.

Je suis dégoutée. Triste. Blessée. En colère. Pleine de rage, de mepris et de haine.






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Dim 25 Nov - 21:28

aïe. Ouais en même temps c'est pas leur rôle d'être tendre. tu comptes faire quoi du coup ?? c'est chaud, parce que du coup, là c'est long jusque mai ..
Revenir en haut Aller en bas
2crouiq
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 6576
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 37
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Lun 26 Nov - 10:33

Rester là par défaut, je vois que ça à faire, ne serais-ce que pour l'emmerder cette truffe !!!!!

oui, c'est long jusqu’à mai, mais pourquoi tu devrais démissionner ? si tu ne conviens pas au poste, c'est à elle de te licencier !!! (et au moins, tu auras quelques indemnités)

utilise cette rage et ce mépris contre elle, elle n'est pas capable de gérer son personnel ? tant pis pour elle c'est ces chiffres qui seront pourris, après tout tu t'en moques, tu veux de barrer !!!

j'adore "c'est pas bon pour vous ni pour le crédit agricole" et tu me propose combien pour un licenciement, co**se ?

J'imagine "les best practices" comme mon magnifique manuel qualité/sécurité ... De beaux textes mais pas toujours applicables et jamais vraiment appliqués ...

C'est sur que rien ne t’empêche de chercher ailleurs, mais en attendant, c'est toujours une paie à la fin du mois.
Si vraiment ça va pas, claque un arrêt maladie pour cause de dépression, et franchement, à voir la réaction de cette co**se, je me gênerais pas: "effectivement, c'est pas possible pour moi". Et à te lire, tu es vraiment en dépression, donc ...


"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"
(Antoine de Saint Exupéry)

Chaque projet part d'une utopie ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 10425
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 27
Localisation : Coubron

MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   Lun 26 Nov - 11:37

Ah oui de toute façon je suis déjà en dépression. Quand tu n'es plus capable de parler de ton boulot sans pleurer je pense qu'on peut appeler ça comme ça.

C'et marrant parce que j'ai eu Nico (mon collègue) au téléphone qui m'a tenu le même discours.
En même temps c'est vrai. J'ai rien à perdre si je fais pas mes chiffres. Déjà elle veut que je la rapelle cette semaine pouř dire ce que j'ai décidé.
Je vais lui dire que pouř l'instant je ferai pas de démarche avant janvier.
Je vais écrire au RH savoir comment ça se passe pouř l'année sabatique parce que au crédit agricole il paraît que faut juste un an d'ancienneté

C'est vrai que je suis trop gentille. Je m'inquiète pour tout... L'agence, mes collègue mais en fait je devrais en avoir rien a fouttre. Si on vend bien tout le monde s'en fout et si on vend pas... Ben qu'est ce qu'il feront? Si on me vire tant mieux.

En ce qui concerne les best pratice je n'en parlerai pas parce que je n'ai pas le droit mais en tout cas je ne ferai pas de chose contraire à ma volonté et mes convictions juste pouř vendre c'est clair.






L'horloge tourne, les journées filent, les années passent, nos vies changent... On évolue. Chacun son destin mais surtout chacun sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pour essayer d´atténuer la déprime qui me gagne, faudrait un lexomil gros comme un pain de campagne
» Petit passage chez Séphora : Craquage MUFE & UD
» POMME DE PIN EN PEINTURE POUR DECORER LE SAPIN
» V Pour Valek - Site en Abandon
» L'huile de friture pour fortifier ses rosiers
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cocon des Gourmandes :: Femmes aux douces rondeurs :: Voluptueuse mais femme :: Vie quotidienne-

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Voir ses messages